Quels sont les bienfaits de l’exposition au froid ou chaud ?

Par Carole GIRARD

Vous êtes certainement déjà allé dans un sauna, hammam, jacuzzi, parcours ludiques dans de l’eau froide proposés par les centres de balnéothérapie. Mais connaissez-vous tous les bienfaits de l’exposition du corps à des températures extrêmes froides ou de fortes chaleurs ?

Dans le cadre de la prévention des maladies dites de civilisation liées à une mauvaise circulation sanguine, lymphatique, à la sédentarité et mauvaise alimentation, vous avez tout intérêt à stimuler les processus de nettoyage accéléré de votre corps.

Mon objectif : vous aider à désencrasser votre organisme par des stimuli naturels et améliorer par la même occasion le renouvellement cellulaire.

Pourquoi stimuler le nettoyage intérieur de son corps ?

Facteurs courants de sédentarité

Le manque d’activité physique est de plus en plus fréquent. Notre mode de vie et habitudes sont pour beaucoup responsables :

  • Travail posté ou assis plusieurs heures,
  • Déplacement en voiture, ascenseurs, bus,
  • Surpoids,
  • Opulence de nourriture calorique mais non nutritive,
  • Manque d’activité physique régulière,
  • Addictions : tabac, alcool, sucre, stupéfiants pour certains, médicaments, etc.

Selon l’ANSES, en France, plus d’un tiers des adultes cumulent un niveau de sédentarité élevé et une activité physique insuffisante.

Effets négatifs de la sédentarité

La sédentarité nuit à notre santé et qualité de vie, générant divers problèmes de comme le surpoids, obésité, syndrome métabolique, diabète de type 2, hypertension, hypercholestérolémie, blessures, insuffisance veineuse, douleurs articulaires et musculaires, fatigue chronique, arthrite, mal de dos, etc.

Très souvent au cabinet je constate que le manque d’activité physique participe ou aggrave la douleur des patients souffrant de lombalgie, cervicalgie, douleurs névralgiques. Aussi, après un soin ostéo énergétique, des pierres chaudes et la stimulation de points réflexes grâce à l’acupuncture par stylet, les effets bénéfiques se font immédiatement ressentir : décontraction, détente, diminution des tensions et apaisement de la douleur.

Lutter contre l’encrassement de notre corps

Pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, les sédentaires présentent des taux de mortalité et de morbidité plus élevés. Pire encore, 95% de la population française adulte est aujourd’hui exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis. Les enfants et adolescents y sont également exposés de plus en plus tôt.

Dans l’épisode 2 de Limitless intitulé “shock” c’est-à-dire « choc », l’auteur et sportif de haut niveau Ross Edgley, explique comment l’exposition aux températures extrême est bénéfique à notre système immunitaire. Au contact d’un froid intense (quelques degrés) ou d’une forte chaleur (75°C et plus), notre corps augmente ses défenses et active des systèmes de réparation, car il se sent agressé. Des études ont prouvé que cela diminue le risque de maladie grave et participe à l’allongement de la durée de vie.

En outre, une Détox naturelle annuelle sur plusieurs semaines permet de redonner du tonus, de l’énergie et accroît les capacités de régénération du corps. Les programmes que je propose sont toujours personnalisés à chacun.

Quels sont les bienfaits de l’exposition au froid proche de zéro ?

Avec l’âge, notre système immunitaire s’emballe plus facilement et devient moins performant. En cas d’inflammation chronique ou de résistance à l’insuline (Pré diabète), liée par exemple à un surpoids, nous développons davantage de risque d’être victime d’une maladie cardio-vasculaire ou du diabète de type 2 qui sont des maladies mortelles si elles ne sont pas soignées.

En acclimatant notre corps au froid, on peut réinitialiser notre système immunitaire et réduire nos facteurs de risque de développer une maladie. L’eau froide est capable de brouiller les signaux de douleur avant qu’ils n’arrivent au cerveau. Cela s’avère fort utile en cas de sclérose en plaque (SEP), arthrite rhumatoïde, polyarthrite, maladie de Parkinson, suite d’une opération chirurgicale ayant causé des séquelles. La douleur devient moins importante et moins invalidante.

Par exemple, d’après une étude menée sur près de 30.000 personnes, le Docteur Geert A. Buijze du centre médical d’Amsterdam a démontré que le fait de terminer la douche quotidienne par 30 secondes d’eau froide sur tout le corps, permet de diminuer de 30% le taux d’arrêt maladie toutes causes confondues.

Que permet d’améliorer l’exposition au chaud ?

Selon le Docteur Peter Attia un spécialiste de la longévité, comme le sport à HIIT (High Intensity Interval Training), le faire d’aller au sauna régulièrement permet d’améliorer sa durée et qualité de vie. Le corps essaye dans une telle situation, de s’adapter et de changer de registre. Dans ce cas précis, il voudra se refroidir. Le cœur va alors pomper davantage de sang pour en envoyer plus et partout dans l’organisme.

Un mécanisme particulier de protection se met en route grâce aux Protéines de Choc Thermique (PCT). Synthétisées par l’organisme, elles sont très efficaces pour lutter contre les maladies, car ce sont de super nettoyeurs notamment des toxines, radicaux libres (ROS), miasmes, cellules sénescentes (cellules dont le programme d’apoptose ne fonctionne pas). D’ailleurs une étude publiée en janvier 2023 révèle que la sénescence cellulaire est la nouvelle cible des infections virales respiratoires du virus SARS-CoV-2 (dit aussi Covid-19).

Avec l’âge, l’accumulation de cellules sénescentes (autrefois appelée cellules zombie) accroît les risques de démence, maladie cardio-vasculaire et de cancer, mais aussi augmente le risque d’emballement du système immunitaire et de décès. L’exposition répétée à la forte chaleur d’un sauna réduit le risque de décès lié à une maladie cardio-vasculaire, Alzheimer ou de démence.

Mais rassurez-vous, notre corps s’habitue à la l’exercice, ce qui rend moins pénible l’exposition tant au grand froid ou chaud. D’ailleurs, beaucoup de sportifs de haut niveau, dont les footballeurs, pratiquent les bains froids après l’entrainement afin de récupérer plus vite et moins ressentir la douleur.

Heureusement aussi, il existe aussi des protéines de synthèse performantes qui font le même travail (en cas d’auto médicamentation, je vous mets en garde sur la durée d’utilisation), que je recommande dans certaines situations. N’hésitez pas à m’en parler lors de votre prochaine consultation.

Quoiqu’il en soit, ayez conscience que le stress, quelle qu’en soit la cause – intervention chirurgicale, travail, situation familiale, nutritionnelle, biochimique, bactériologique, virale, thermique, psychologique, environnementale (ondes électromagnétiques, pollution notamment) – agresse en permanence nos cellules et menace notre équilibre. Les protéines de choc sont de puissants alliés, puisqu’on les appelle aussi « protéines chaperons« . Elles permettent de réparer les protéines endommagées suite à un stress cellulaire, redonnant ainsi un bon fonctionnement à vos cellules.

5 actions pour agir sur votre longévité

Pour vivre plus longtemps, en meilleure santé tout en gardant ses forces et être actif, il est recommandé d’affronter des températures extrêmes régulièrement. Cela engendre des processus physiologiques bénéfiques :

  • Lutte contre l’inflammation chronique (ex : obésité),
  • Calme la douleur et réduit la prise de médicaments,
  • Renforce le système immunitaire,
  • Stimule les processus de réparation des cellules endommagées,
  • Améliore la santé mentale.

Plusieurs fois par semaine, vous pouvez :

  1. Plonger dans un bain froid, mer ou piscine non chauffée l’hiver,
  2. Vous rendre au sauna (durée de la séance 20 min au total),
  3. Terminer chaque douche par 30 secondes d’eau froide sur le corps,
  4. Ne pas surchauffer votre habitat et dormir dans une chambre à moins de 18°C,
  5. Mettre une bouillote d’eau chaude sur votre foie 30 minutes avant d’aller vous coucher.

Vivre mieux, vieillir en santé : connaissance, action et résultats

Sources & références :

Harvard Business Review : « Les douches froides entraînent moins d’absentéisme« 
PubMed : « La sénescence cellulaire, nouvelle cible des infections virales respiratoires : du virus influenza au SARS-CoV-2 » – 4 janvier 2023
Oxford Academic : « Les bains de sauna sont inversement associés à la démence et à la maladie d’Alzheimer chez les hommes finlandais d’âge moyen » mars 2017
Université de Bordeaux CNRS : « Les bienfaits de la baignade en eau froide » septembre 2020