Vivre avec la Covid & prévention

Les personnes fragilisées par le confinement (stress, insomnie, prise de poids …) ou par la Covid elle-même (pathologie sous-jacente : mal de tête, trouble cutané, essoufflement, extrême fatigue, courbatures …) peuvent éprouver des difficultés à reprendre une vie active, économique et sociale. Retrouver aussi le plaisir de se balader, faire les boutiques ou encore de partager avec ses ami(e)s une boisson healthy en centre-ville.

Conseils de santé naturelle

Vous êtes inquiet ? Rassurez-vous nous le sommes un peu tous. Prenez les devants en adoptant le plus tôt possible les bonnes pratiques !

Le Saviez-vous ?

Il existe des solutions naturelles pour vous aider à retrouver rapidement votre poids de forme suite au confinement (éviter certains aliments, pratiquer une activité physique régulière, dormir suffisamment, consommer certaines boissons, lutter contre le candida albicans, optimiser le taux d’acidité de l’estomac …).
Selon un sondage IFOP du 6 mai 2020, le confinement a entraîné une prise de poids chez 57% des Français, soit en moyenne +2,7 kg pour les hommes et +2,3 kilos chez les femmes.

Voici des conseils pratiques pour rester en bonne santé, mais aussi prévenir les risques de complications en cas de contact avec la Covid. En effet, de nombreux patients infectés par la Covid-19 ont « beaucoup de mal à remonter la pente » et souffrir d’effets secondaires (principalement : fatigue chronique, essoufflement, tachycardie, dépression, stress post-traumatique, troubles cutanés, dépression …). Ces symptômes s’expliquent en grande partie par un dérèglement du système immunitaire avec une hyper-réaction inflammatoire que l’on peut facilement traiter en naturopathie en s’intéressant à la cause et non à masquer les symptômes.

Il est vivement conseillé de retrouver au plus vite une bonne santé physique et morale (hygiène alimentaire, activité physique, relations sociales notamment), car le risque de contracter à nouveau le virus semble être important. Les experts scientifiques ont constaté que certaines personnes n’arrivaient pas à fabriquer des anti-corps protecteurs, indique le laboratoire Immunologie humorale de l’Institut Pasteur. Et pourtant nous pouvons agir efficacement pour soutenir le système immunitaire (acupuncture, vitamine D etc.).

  • Programmez votre semaine avec des alternances d’activités physiques, intellectuelles, loisirs, relations sociales ;
  • Prenez du temps pour vous chaque jour afin d’apaiser l’axe corps-esprit (méditation, lecture, visualisation de réussite ….) ;
  • Pratiquez une à plusieurs fois par semaine une activité manuelle, artisanale, un loisir créatif, la pratique d’un instrument de musique, etc.
  • Prenez régulièrement des nouvelles de vos proches et amis, notamment s’ils vivent seuls et isolés ;
  • Limitez à 2H par jour la consultation d’écrans (téléphone, ordinateur, jeu vidéo, télévision …) en dehors du temps de télétravail
  • Établissez votre liste de PROJETS pour les 6 prochains mois (déménagement, vacances, changement de travail, modifier la façon de travailler, adopter de nouvelles habitudes de consommation, programmer des activités sociales et culturelles, etc.).
Prévention-sPrévention - santé - fatigue - épuisement - isolement - Covidanté-fatigue-épuisement-isolement-Covid
Prévention – santé – fatigue – épuisement – isolement – Covid

Les 7 leviers de la médecine douce

Conformément à la philosophie de la Médecine holistique et intégrative que je pratique, voici 7 recommandations saines à suivre. Elles tiennent compte des dernières connaissances des experts médicaux internationaux sur le sujet :

  1. Continuer de respecter et d’appliquer les gestes barrières : distanciation sociale, port du masque, lavage régulier et efficace des mains, fuir dans la mesure du possible les lieux de rassemblements et les lieux fermés ;
  2. Limiter ses déplacements au strict nécessaire ;
  3. Prendre son traitement médical en cours, à défaut d’avis contraire du professionnel de santé qui vous suit ;
  4. Maintenir une alimentation saine et équilibrée ;
  5. Pratiquer une activité physique régulière et s’aérer ;
  6. Retrouver des liens sociaux physiques pour garder le moral, lutter contre la dépression, l’anxiété et rompre le sentiment d’isolement lié au confinement !
  7. Prévenir le risque de développer une complication suite à la contraction du virus SARS-Cov-2. Pour cela, il faut renforcer son système immunitaire en priorité (notamment avec le traitement des intestins, s’intéresser à la micro-nutrition, lutter contre l’inflammation).

Conseils du Docteur Coudron

Le Docteur Lionel Coudron est Médecin diplômé en Nutrithérapie et Médecine fonctionnelle.

SIIN Académie -Conseils du Docteur Coudron – Alimentation – Micro nutrition – Sommeil – Activité physique – Gestion du stress

Pourquoi faut-il renforcer son système immunitaire ?

La communauté scientifique Internationale part du principe qu’à défaut de traitement efficace ou de vaccin, il faudra que la population contracte en un nombre suffisant la Covid 19 pour créer une forme d’immunité collective si l’immunité croisée n’est pas suffisante (principe qui a permis de largement endiguer les maladies infectieuses dans le passé).

Selon les experts de l’INSERM, dans une publication du 17 avril 2020 (Quelle immunité après une infection par le SARS-CoV-2 ?) nous sommes encore très loin d’atteindre l’immunité collective recherchée.

Source : INSERM

Comment soutenir la production d’anti-corps ?

En résumé, la clé pour se maintenir en bonne santé réside avant tout dans la capacité de nos défenses immunitaires à faire le job face au virus. Pour cela des solutions naturelles existent en ayant recours à la micro-nutrition. C’est l’Art d’optimiser, notamment en période de pandémie, le système immunitaire (composé de la fonction barrière, du système immunitaire innée, du système immunitaire adaptatif).

Il ne s’agit pas de dopage à proprement parlé, mais bien de s’assurer que les défenses naturelles du corps fonctionnement correctement !

Pour un équilibre de bonne santé, il faut avant tout soutenir la barrière intestinale (flore intestinale, microbiote), car c’est la garante de notre immunité en plus d’être notre premier v/s second cerveau, comme l’évoque début juin le Journal LaMontagne.

En tant que Heilpraktiker Naturopathe à Clermont-Ferrand, je veille à ce que chacun de mes patients soit correctement armé pour se défendre contre toute attaque virale ou bactérienne. Avoir un bon système immunitaire et des intestins en eubiose est semble-t-il la clé pour résister face à la Covid-19 ?

L’INSERM indique dans une publication de mi-avril 2020 que malheureusement, la durée de vie des anticorps face au Covid-19 semble être extrêmement courte, ce qui est rend encore plus dangereux ce virus.

Source : INSERM

Parlez-en à votre professionnel de santé afin qu’il vous aide à rester en bonne santé, ou à traiter vos pathologies liées au contact avec la Covid.

Prendre rendez-vous avec Carole Girard
Ostéo énergétique, Médecine Traditionnelle Chinoise, Conseils en micro-nutrition, Heilpraktiker

Quelles sont les personnes à risque ?

Il s’agit tout d’abord des personnes infectées par le virus et qui aujourd’hui souffrent d’importantes pathologies variables et cycliques. En effet, la Covid semble être opportuniste et profite des faiblesses de la personne. En naturopathie nous essayons de remonter à la cause du symptôme pour identifier l’origine de la faiblesse et la combler par des moyens naturels (ex : carence en vitamine D).

Pour la Haute Autorité de Santé française, la population à risque sévère est avant tout les personnes en surpoids et celles présentant une obésité avec un IMC > 30 kg/m2 : elles « sont considérées à risque de développer des formes graves de COVID-19« .

Etes-vous concerné ?
Concrètement, prenez un mètre, si votre tour de taille au niveau du nombril est :

  • supérieur ou égal à 88 cm si vous êtes une femme
    OU
  • supérieur ou égal à 102 cm si vous êtes un homme

vous présentez un signe caractéristique du syndrome métabolique (obésité viscérale, risque d’augmentation de la pression artérielle et des triglycérides, risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’accident vasculaire cérébral AVC, etc.).
« Le respect strict du confinement et des mesures barrières est indispensable pour toutes les personnes en situation d’obésité et de leur entourage proche« , prévient l’Institution.

Ensuite, nous trouvons dans la liste des sujets à risque sévère, les personnes dès l’âge de 50 ans présentant un ou plusieurs facteurs de comorbidité, c’est-à-dire souffrant notamment : de diabète, surpoids, maladie cardio-vasculaire, insuffisance respiratoire, suite de cancer, insuffisance rénale etc.

Prenez donc les devants et soutenant dès à présent votre meilleur système de défense face au Covid : votre barrière intestinale.

Figure aussi dans cette liste fixée par le décret (n°2020-521) du 5 mai 2020, les personnes âgées de 65 ou plus sans pathologie sévère avérée, mais dont nécessairement compte tenu de leur âge, ont un système immunitaire moins performant.

Enfin nous savons désormais que les personnes souffrant d’hypertension artérielle, de diabète, d’insuffisance cardiaque ou de maladie coronarienne semblent être particulièrement à risque, explique le 20 avril 2020 dans le Lancet Dr. Varga de l’hôpital de Zurich (Suisse). Ces patients ont en commun une fonction endothéliale restreinte (couche la plus interne des vaisseaux sanguins et en contact avec le sang), ce qui les rend plus vulnérable en cas d’aggravation de la pathologie.

Article créé et rédigé par l’auteur Carole Girard – protection copyright © authentique valable en France – reproduction interdite

Sources :
Avis du Conseil scientifique COVID-19 en date du 2 avril 2020. Etat des lieux du confinement et critères de sortie en France métropolitaine.
Meilleurs pratiques et implications pour la santé publiquePubMed 24 mars 2020.
PubMed – 14 avril 2020 – Etat actuel et perspectives d’avenir
.
1er avril 2020 – publication PubMed. Impacts du syndrome respiratoire aigu sévère, coronavirus 2 (SRAS-CoV-2), sur le système cardiovasculaire des personnes infectées.
DGS-Urgent du Ministère de la Santé : Service pour les professionnels de la santé. 21 avril 2020 – Prise en charge de patients présentant une forme d’obésité. Prise en charge des personnes âgées à domicile dans le contexte COVID-19.
PubMed 13 Mai 2013 – Rôle du microbiote intestinal dans l’immunité et les maladies inflammatoires.
Haut Comité de Santé Publique : Coronavirus : qui sont les personnes fragiles ? 13 mars 2020. Et Ministère de la Santé Liste des personnes avec risque de forme sévère.
Journal La Montagne – 8 juin 2020 « Covid-19 : ces malades qui ne guérissent pas ».