Avec le Bol d’Air Jacquier®, la respiration cellulaire est au cœur de votre santé

Les conditions de vie, le stress, l’exposition à des polluants, le vieillissement, la maladie ou encore le port d’un masque de protection contre le COVID-19, diminuent la qualité d’oxygénation de notre corps et donc diminue notre énergie du fait de la moindre fabrication d’ATP (le carburant de notre corps).

La solution Bol d’Air Jacquier® apporte une réponde immédiate à la sous-oxygénation cellulaire (dite hypoxie) : un mal qui concerne beaucoup d’entre nous. C’est pourquoi lors d’une consultation au Cabinet, vous bénéficiez gratuitement d’une séance de Bol d’air si vous le souhaitez.

Les bienfaits du Bol d'Air Jacquier
Les bienfaits d’une séance de Bol d’Air Jacquier

Reconnu et utilisé par les services de santé

Sachez que cet appareil qui a fait ses preuves depuis des décennies, est notamment utilisé à l’Hôpital en complément de soins (dans des services de cancérologie, ou de traitement contre l’obésité par exemple), mais aussi dans des cliniques en médecine intégrative (Services anesthésiste-réanimation). On le retrouve également aux thermes de Bourbon-Lancy spécialisées dans la fibromyalgie. Le Bol d’air Jacquier qui n’est pas un médicament et ne remplace pas un traitement médical, constitue une méthode de médecine intégrative particulièrement performante.

Certaines mutuelles intègrent le Bol d’air Jacquier® dans leurs prestations de remboursement des médecines douces en vous proposant des forfaits de prise en charge. Renseignez-vous, vous y avez peut-être droit !

Fonctionnement du système respiratoire en MTC

Depuis notre naissance, nous nourrissons naturellement et instinctivement toutes les cellules de notre corps grâce à la respiration. Cela se produit à travers une phase inspiratoire. Puis, nous nous débarrassons de ce que nous consommons et des déchets (CO2) au moment de la phase expiratoire.

La plupart du temps, ce processus instinctif est inconscient. Lorsqu’il devient conscient, il est généralement associé à une difficulté respiratoire que l’on verbalise par « je manque d’air », « j’étouffe », « j’ai du mal à respiré » ou « je fatigue ». En effet, sans air, nos organes et tissus ne peuvent pas fonctionnement correctement ce qui peut conduire à l’hypoxie et à la mort dans les cas les plus grave (comme lors de complications liées au SARS-Cov2).

Mais il arrive que la sous-oxygénation soit insidieuse. Par exemple, de petits troubles au début anodins apparaissent, comme la fatigue, des maux de tête, une diminution des capacités musculaires, la tachycardie, des nausées

En premier lieu, en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), la praticien s’assure lors de la prise en charge d’un patient que :

  • le « Foyer supérieur » situé au niveau du sternum, est bien libre. A défaut, une manipulation OstéoEnergétique permet de lever le blocage ;
  • les pouls de la loge METAL (poumon – gros intestin) sont bien harmonieux. A défaut, l’acupuncture par stylet en travaillant sur les méridiens, permet de relancer le circuit d’énergie ;
  • la respiration et l’oxygénation sont pleinement opérationnelles, afin que la personne puisse profiter pleinement de l’énergie comburante (l’une des trois Energies de base).

Parfois la sous-oxygénation ou l’hypoxie persiste. En effet, même si l’oxygène se trouve en quantité suffisante dans l’air, l’organisme peut ne plus l’assimiler correctement !

La solution : utiliser le Bol d’Air Jacquier®.

Respirez comme au grand air !

Infographie Bienfaits du Bol d'air Jacquier
Amélioration de la concentration, de la mémoire, du sommeil, de l’énergie, de la vision, de l’audition

Comment fonctionne le Bol d’Air ?

Cet appareil offre naturellement et simplement à l’organisme une meilleure oxygénation grâce à l’amélioration de la biodisponibilité de l’oxygène. Comment ?

  • son procédé technologique augmente le transport de l’oxygène à la cellule, comme cela se produit naturellement dans les forêts de pin,
  • l’essence de résine de pin BIO utilisée est riche en alpha et beta pinènes. Elle est composée de molécules aromatiques insaturées qui offrent la possibilité d’une liaison chimique supplémentaire à l’oxygène,
  • la respiration cellulaire s’effectue sans risque de stress oxydatif lié au déficit ou à l’excès d’oxygène,
  • l’amélioration de la fonction mitochondriale se fait avec l’accroissement de la production d’énergie (ATP) et le renforcement des défenses anti-radicalaires,
  • la biodisponibilité de l’oxygène s’en trouve améliorée (exploitation renforcée du potentiel de l’oxygène) pendant au moins 2 heures.
Source : HOLISTE – Etude réalisée chez un individu avant – pendant -après 3 minutes de Bol d’Air Jacquier

Il augmente et entretien donc notre faculté d’assimilation de l’oxygène normalement respiré, ce qui est particulièrement intéressant en période de pandémie (ex : Covid-19, SRAS), et cela sans augmenter le stress oxydatif (ce qui est suffisamment rare comme technique pour être souligné) !

Avec déjà deux séances de quelques minutes par semaine les effets positifs se font ressentir.

Une efficacité prouvée

La nébulisation a en outre un effet antibactériens, antifongiques, fluidifiants et expectorants. Des études scientifiques ont démontré leurs effets anti-inflammatoire (action sur la voie des COX-2, de NF-KB et des macrophages) et virucide (via les α-pinène et β-pinène).

Source : Holiste – Etude d’une goutte de sang réalisée par le Dr. Raymond Hilu – Chef de clinique à Marbella sur un patient porteur d’une maladie cardiaque grave et âgé d’environ 50 ans. CONSTATS AVANT : globules rouge du sang agglutinés en chapelet (1ère série de 3 photos en haut)
RÉSULTATS : Oxygénation sanguine améliorée par l’éparpillement des globules rouges. Réduction de 20% des radicaux libres dans le sang. Réduction de près de 30% de la congestion hépatique. Amélioration de près de 35% de la congestion cardiaque, donc bénéfique au patient.

Les molécules aromatiques qui sortent de l’appareil sous forme de brume que l’on inhale, sont capables de s’associer à l’hémoglobine du sang pour mieux transporter et délivrer l’oxygène vers les cellules, y compris celles de petites tailles comme les capillaires (c’est-à-dire les plus fins et plus petits vaisseaux sanguins).

Causes du déficit d’oxygène disponible dans les tissus

Les causes d’un déficit en oxygène sont aujourd’hui connues :

  • pollution atmosphérique
  • tabagisme et vapotage
  • polluants chimiques
  • maladie respiratoire et circulatoire (comme l’asthme)
  • port quotidien d’un masque de protection nez-bouche
  • stress
  • manque de sommeil
  • l’apnée du sommeil
  • exercice physique intense
  • avancée en âge
  • altitude

Dangers et conséquences de la sous-oxygénation

Il y a sous-oxygénation dès lors que les fonctions corporelles sont perturbées, ce qui peut donner lieu à l’apparition de pathologies telles que :

  • syndrome de fatigue chronique,
  • troubles cardiaques et circulatoires,
  • troubles de la mémoire et de la concentration,
  • hépatite chronique,
  • athérosclérose,
  • pathologies dégénératives,
  • céphalées et migraines,
  • etc.

Oxygène et capacité d’adaptation de nos cellules

Trois imminents chercheurs en physiologie ont été récompensés en 2019 pour leurs découvertes sur la façon dont les cellules détectent et s’adaptent à la disponibilité en oxygène. Ils ont démontré la dépendance de nos cellules à une bonne oxygénation pour bien fonctionner et réduire le risque de développer des maladies, comme l’insuffisance respiratoire ou l‘infarctus du myocarde .

En effet, il s’agit de William G. Kaelin Jr, Sir Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza. Ces scientifiques ont reçu le prix Nobel de physiologie et de médecine, pour avoir établi la base de notre compréhension de la façon dont les niveaux d’oxygène affectent le métabolisme cellulaire et la fonction physiologique. Leurs découvertes ont aussi ouvert la voie à de nouvelles stratégies prometteuses pour lutter notamment contre l’anémie et le cancer.

La solution Bol d’Air Jacquier ® fait partie de ces nouvelles stratégies prometteuses !

Vous pensez en avoir besoin pour une cure d’une semaine ? Parlez-en à votre thérapeute, il est équipé du Bol d’Air Jacquier à son cabinet et vous propose des tarifs adaptés.

Rappel important : si le Bol d’Air Jacquier peut donner un support respiratoire dans le cadre d’un traitement médical, il ne faut jamais arrêter ou suspendre un traitement en cours. Son usage ne saurait se substituer à la consultation d’un praticien de santé et ne remplace en aucun cas un traitement médical conseillé et prescrit par ce dernier.

Sources :

  • René Jacquier : ingénieux chimiste français
  • Holiste – un concept unique de santé globale : Traitements contre l’obésité à l’hôpital de Giulianova en Italie
  • Le Bol d’Air Jacquier intègre la première unité de Médecine intégrative à la clinique Montagard d’Avignon
  • Le Professeur Joyeux, Cancérologue à Montpellier, prescrit le Bol d’Air Jacquier à ses patients pour mieux supporter les chimiothérapies (traitement du cancer)Santecool.net
  • Mutuelle MFIF : soins de Médecines douce remboursés soins remboursés : location du Bol d’Air Jacquier, Ostéopathie, Naturopathie, Étiopathie, Shiatsu, Homéopathie, Chiropratique, Kinésiologie, Méthode N.A.E.T, Acupuncture, Diététique, Podologie, Pédicurie, Phytothérapie, Réflexologie, Sophrologie, Huiles essentielles, Elixirs floraux, Thalassothérapie.
  • Lauréats du Prix Nobel de médecine 2019 pour leurs travaux sur les mécanismes d’adaptations des cellules en fonction de la disponibilité de l’oxygène.
  • HAS – Haute Autorité de santé – Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l’insuffisance respiratoire et de l’apnée du sommeil – Oxygénothérapie à domicile
  • Publications scientifiques PubMed – Efficacité de l’acupuncture sur la douleur chronique – Andrew J. Vickers , D.Phil et Klaus Linde , Docteur en Médecine
  • Publications scientifiques PubMed Efficacité et sécurité de l’acupuncture pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.
  • Effet virucide « Comparatif Anti-Infectious Bronchitis Virus (IBV) Activity of Pinene : Effet on Nucleocapsid Protein » – PubMed 16 février 2011
  • Activité antivirale des huiles essentielles « Phytochemical Analysis and in Vitro Antiviral Activities of the Essential Oils of Seven Lebanon Species » – PubMed 5 mars 2008
  • Action antivirale sur l’herpès virus « Antiviral activity of monoterpenes beta-pinene and limonene against herpes simplex virus in vitro » – PubMed 6 juin 2014

Article créé et rédigé par l’auteur Carole Girard – protection copyright © authentique valable en France – reproduction interdite